Calvaire route de St Christophe du Bois « Mission 1941 »


Alors que les Allemands habitaient nos maisons, le curé Chauveau décide de faire une mission. C’était au mois de novembre 1941. Pour clôturer la mission, une croix devait être dressée à l’angle de la route de la Ménardière et la route de St Christophe du Bois.

Une croix de chêne pesant 1200kg, portée par des équipes de 24 hommes se relayant tour à tour depuis l’église en passant par la Prairie et la route de Nantes. Une procession d’un kilomètre avec les enfants des écoles, les paroissiens de la Séguinière et la musique qui eut l’autorisation de jouer malgré l’occupation.

Aujourd’hui l’angle de la rue a bien changé. En 1966, la zone industrielle de la Ménardière fût construite. Pour permettre l’accès plus facile, le carrefour fût modifié. Le calvaire à l’état de vétusté fût abattu et le terrain cédé à la commune à condition de reconstruire un calvaire de dimensions modestes sur la partie restante.

Alors que les Allemands habitaient nos maisons, le curé Chauveau décide de faire une mission. C’était au mois de novembre 1941. Pour clôturer la mission, une croix devait être dressée à l’angle de la route de la Ménardière et la route de St Christophe du Bois. Une croix de chêne pesant 1200kg, portée par des équipes de 24 hommes se relayant tour à tour depuis l’église en passant par la Prairie et la route de Nantes. Une procession d’un kilomètre avec les enfants des écoles, les paroissiens de la Séguinière et la musique qui eut l’autorisation de jouer malgré l’occupation.

Aujourd’hui l’angle de la rue a bien changé. En 1966, la zone industrielle de la Ménardière fût construite. Pour permettre l’accès plus facile, le carrefour fût modifié. Le calvaire à l’état de vétusté fût abattu et le terrain cédé à la commune à condition de reconstruire un calvaire de dimensions modestes sur la partie restante. Les engagements pris par la commune à cette époque ne furent jamais réalisAprès divers contacts pris auprès de la mairie, par l’association Histoire et Patrimoine de la Séguinière, une croix très modeste a été installée par ses membres, avec l’aide précieuse des employés municipaux. Ainsi, les engagements pris envers le propriétaire du terrain seront respectés et nous pourrons continuer à raconter l’histoire de ce lieu.